Les nouveaux sports de l’extrême

Les amateurs de sensations fortes ne cessent de trouver de nouvelles activités pour faire monter leur adrénaline ! Ces dernières années, de nouveaux sports de l’extrême ont fait leur apparition et ont désormais leurs adeptes. Voyons donc ces nouveaux défis créés par ces sportifs qui n’ont pas froid aux yeux.

Le Rooftopping, une des disciplines sujettes à la polémique

Le Rooftopping n’est pas officiellement considéré comme étant un sport extrême, mais en tout cas, il apporte assurément son lot de sensations fortes. Cette discipline consiste à marcher sur les structures les plus élevées du monde (sur des gratte-ciels, des monuments, des grues), et de se prendre en photo sur le sommet. Si vous avez le vertige en vous mettant sur le balcon du deuxième étage, alors passez votre chemin, le Rooftopping n’est pas fait pour vous. En raison de la dangerosité de cette pratique, celle-ci n’est pas règlementée et est même interdite.

Le Rope Jump

Le Rope Jump, ou saut pendulaire, peut être considéré comme étant une évolution du saut à l’élastique. Plutôt que de se contenter de faire une chute à la verticale, le Rope Jump consiste à s’attacher à une corde d’alpiniste accrochée à un harnais, et de faire un saut entre deux falaises reliées entre elles par une sangle de slackline. Le courageux sportif se balance alors parfois à près de 300 mètres d’altitude.

Le vol en Wingsuit, un des sports de l’extrême à grande vitesse

Vous avez déjà rêvé de voler ? Le vol en Wingsuit est probablement le sport qui s’en rapproche le plus. Cette discipline associe le parachutisme au Base jump. Le sportif porte une combinaison ailée ultra-souple qui se gonfle d’air durant le saut, et saute le long d’une falaise ou d’une gorge de montagne pour atteindre les 200 km/h en vol. Bien entendu, l’atterrissage se fait en parachute.

La voile sur glace

Les nouveaux sports de l’extrême se suivent et ne se ressemblent pas. Après les hauteurs et les chutes libres, revenons sur la terre ferme… ou plutôt sur de la glace fragile ! La voile sur glace consiste à faire des figures spectaculaires avec un char à voile monté sur des lames et fonçant à près de 80 km/h sur un lac gelé. Sport de givré, vous dîtes ?

Le Triple Deca-Ironman

L’Ironman est comme un triathlon de l’extrême qui requiert énormément d’endurance. Le Triple Deca-Ironman consiste à monter « légèrement » en difficulté, puisqu’il s’agit d’enchainer trente Ironman sur une durée de trente jours ! Soit, un Ironman par jour. A l’arrivée, les participants les plus résistants peuvent parcourir 144 km à la nage, 1260 km à pieds et 5400 km à vélo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *